samedi 6 février 2016

Risotto à la patate douce

Ma relation avec le riz est un peu compliquée...car je ne suis vraiment pas fan de cette céréale. 
Probablement à cause de mes parents qui ne le faisaient que blanc et souvent un peu trop cuit. Je n'ai donc pas trop eu de passion pour le riz.
Cette indifférence a continué pendant pas mal de temps, jusqu'à ce qu'un jour je me lance à faire mon Mon 1er risotto. Et là, révélation!
Je me suis donc mis à faire des risottos comme s'il en pleuvait (oui je suis un cuisinier obsessionnel!). Et souvent le mercredi.

Et puis la passion risottière s'est un peu calmée et a même fini par disparaître de mes menus. Je suis passé depuis à d'autres obsessions...
Aujourd'hui, j'ai eu envie de refaire un risotto pour voir si j'aimais encore ça. La passion est passée mais cette recette m'a beaucoup plu!
Un risotto à faire au dernier moment car il est meilleur quand il vient d'être fait.

Préparation 30 minutes

Cuisson: 20 + 30 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:

- 190 g de riz arborio
- 700 ml de Bouillon de volaille
- 1 patate douce
- 1 gousse d'ail
- 1 oignon (pas d'ognon pour moi...)
- 9 cl de vin blanc
- 3 cuillères à soupe de mascarpone
- 50 g de beurre
- 2 cuillères à café de curry en poudre
- 50 g de parmesan fraîchement râpé
- quelques feuilles de sauge
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
- 2 tranches de jambon espagnol
- sel, poivre

Faites préchauffer votre four à 200ºC.

Pelez la patate douce. Rincez-la et séchez-la avant de la découper en petits cubes. Placez-les sur la plaque allant au four. Arrosez d'huile, salez, poivrez et mélangez. Enfournez et laissez cuire 20 minutes environ. La patate douce doit être tendre. Réduisez-la en purée avec une fourchette, en ajoutant 30 g de beurre et le mascarpone. La purée doit être bien lisse. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement.
Réservez.

Recouvrez la plaque de papier sulfurisé, déposez-y le jambon. Enfournez et laissez sécher 10 minutes. Détaillez en petites miettes. Réservez.

Lavez et séchez la sauge. 

Pelez et hachez l'ail et l'oignon.

Faites chauffer le bouillon dans une casserole.

Faites fondre 20 g beurre dans une poêle. Quand il est mousseux, ajoutez l'oignon. Laissez-le revenir pendant 5 minutes sur feu modéré pour qu'il devienne translucide. Ajoutez alors l'ail, Mélangez et laissez revenir 2 minutes de plus.

Ajoutez le riz et remuez pour bien enrober les grains de matière grasse. Le riz doit devenir nacré.

Versez le vin blanc et mélangez jusqu'à ce que tout le liquide soit absorbé. 

Ajoutez le curry. Mélangez.

Ajoutez ensuite le bouillon louche par louche en attendant bien que la précédente ait été absorbée avant d'ajouter la suivante. Remuez sans cesse.
La cuisson du riz prend entre 19 et 23 minutes.

Quand le riz est cuit, ajoutez la purée de patate douce et le parmesan. Mélangez vivement. 

Servez le risotto parsemé de sauge et de jambon (sans attendre car il refroidit vite).


jeudi 4 février 2016

Ma soupe de betterave (4ème du nom)

Je sais que je ne vais pas faire que des heureux/ses avec cette recette car je sais que les traumatisé(e)s de la betterave sont nombreux/ses (merci la cantoche!).

La betterave que l'on peut préparer à la maison a assez peu de choses en commun avec les versions de la cantine.
Je voudrais dire aux cantiniers/ères qu'il n'y pas que la version vinaigrette...
La betterave se mange, crue, cuite, chaude, froide, en entrée, en plat et même en dessert (cf Mon gâteau au chocolat et à la betterave).
Je crois que le crime de lèse betterave devrait être reconnu pour arrêter les cauchemars de millions de personnes rien qu'à l'évocation de son nom.


J'aimerais réussir à vous faire goûter  ma soupe pour vous faire changer d'avis sur la betterave.

Un jour...peut-être.

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 1h30 + 25 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:

- 600 g de betteraves crues
- 1 beau panais
- 1 oignon
- 1 litre de Bouillon de volaille (maison si possible)
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
- 4 cuillères à soupe de mascarpone
- 1 cuillère à soupe de crème balsamique
- 1 cuillère à soupe de pistaches non salées
- gros sel
- poivre

Faites préchauffer votre four à 200ºC.

Lavez et séchez les betteraves. Posez-les sur la plaque allant au four.
Enfournez et laissez cuire pendant 1h30 en surveillant. Les betteraves doivent être bien tendres.
Laissez-les refroidir puis pelez-les et détaillez-les en morceaux.

Pelez l'oignon et hachez-le.

Épluchez le panais et coupez-le en morceaux.

Faites revenir l'oignon dans une cocote avec une cuillère d'huile d'olive pendant 5 minutes, le temps qu'il devienne translucide.

Ajoutez ensuite le panais. Laissez revenir quelques minutes en remuant.

Ajoutez les betteraves. Couvrez d'eau et portez à ébullition.
Salez au gros sel.

Laissez cuire le temps que le panais soit tendre.

Hachez les pistaches.

Versez le tout dans votre blender.  Si vous n'en avez pas, utilisez votre mixeur plongeant. Ajoutez 3 cuillères à soupe de mascarpone et la crème balsamique. Mixez finement. Si vous trouvez la soupe trop épaisse, ajoutez un peu d'eau.
Goûtez et rectifiez l'assaisonnement.

Servez la soupe parsemée de pistaches hachées et déposez une petite cuillère à café de mascarpone au centre.
Servez bien chaud.


mercredi 3 février 2016

Ma sauce bolo(gnaise) au canard

Du canard au menu? Mais que se passe-t-il?? Mr R aurait-il oublié son amour le blanc de poulet?
Et bien non. Pas du tout. Le canard fait aussi partie des animaux autorisés à rentrer dans ma cuisine. Ouf!
Cette recette est née à cause de ma manie à toujours avoir peur de manquer. Pour préparer des hachis parmentier au canard, j'ai vu en grand...trop grand et je me suis donc retrouvé avec des restes...
En fait assez de restes pour refaire des hachis et même pour faire un autre plat.

J'ai trouvé l'inspiration chez Julie mais juste l'inspiration car après je me suis débrouillé avec ce que j'avais sous la main.
Une recette improvisée, comme souvent, et qui me surprend car le résultat est vraiment super bon!

Et puis ça changera de la version au boeuf si mal traitée.

Préparation: 45 minutes

Cuisson: 10 + 30 + temps de cuisson des pâtes

Ingrédients pour 4 personnes:

- 100 g de canard confit (1 petite cuisse)
- 80 g de tomates cerises
- 40 cl de Sauce tomate maison si possible
- 6 pétales de tomates séchées
- 1 oignon
- 1 gousse d'ail
- 5 cuillères à soupe de vin blanc
- 2 branches de romarin
- 1 feuille de laurier
- sel, poivre

Faites chauffer une poêle sur feu doux et déposez-y le canard pour faire fondre sa graisse. Quand tout le gras est dans la poêle, retirez la viande. Ôtez la peau et effilochez la chair. Laissez refroidir puis hachez finement au couteau. Réservez.
Gardez 2 cuillères à soupe de graisse.

Lavez et séchez les tomates cerises puis coupez-les en tout petits dés.

Hachez les tomates séchées avec un bon couteau.

Pelez et hachez l'oignon et l'ail.

Faites chauffer la graisse de canard que vous avez gardée dans une poêle. Quand elle est chaude, ajoutez l'oignon et faites-le revenir 5 minutes sur feu modéré. Ajoutez ensuite l'ail. Remuez.

Ajoutez les tomates cerises, mélangez et laissez cuire 5 minutes pour que le tout s'assèche.

Ajoutez ensuite la viande et les tomates séchées. Salez légèrement et poivrez à votre convenance. Ajoutez le romarin et le laurier.

Versez la sauce tomate et le vin blanc. Laissez mijoter 20 minutes environ, à feu doux. Si la sauce s'assèche, ajoutez un peu d'eau.

Faites cuire vos pâtes une fois que la sauce est prête. Ajoutez une petite louche d'eau de cuisson des pâtes dans la sauce et mélangez. Retirez le laurier et le romarin.

Quand les pâtes sont cuites, égouttez-les et "jetez-les" dans la sauce. Remuez pour bien les enrober.

Servez sans attendre avec du parmesan râpé.



mardi 2 février 2016

Un Liebster Award



Aujourd'hui, je ne viens pas pour partager avec vous ma dernière création...et non! Vous devrez attendre demain pour ça.

Non, en ce mardi 2 février (tiens au fait c'était la chandeleur...Oups j'avais oublié!), je viens répondre à quelques questions que La femme à tête de chou m'a posées.

Je suis très surpris et touché d'avoir été choisi par elle car j'aime beaucoup son univers.

Aujourd'hui, donc c'est expression écrite et racontage de vie dans Ma cuisine à moi!








Voici les fameuses questions:

1. Quel cuisinier êtes-vous ?





Je suis plutôt créatif. Et parfois obsessionnel: je me découvre parfois des passions pour certains ingrédients et je les cuisine à toutes les sauces pendant une période plus ou moins longue ou alors je pars à leur recherche dans toute la ville (cf les kumquats)


2. L'ingrédient, le seul, l'unique ?


C'est dur car étant un cuisinier obsessionnel variable, THE ingrédient change souvent. Mais allez, si je dois en choisir un je prends le potimarron.


3. Une entrée, un plat, un dessert ?

Une entrée: un velouté de potimarron (ma courge préférée dans mon plat préféré!)

Un plat: des lasagnes aux légumes rôtis (j'adore les pâtes depuis que je sais les faire!)

Un dessert: mon coeur balance entre la tarte au citron et celle à la rhubarbe


4. Plutôt salé ou sucré ? Match nul ?

Plutôt salé.

Les plats salés me permettent d'inventer. Je vois encore trop la pâtisserie comme une science exacte et donc ça m'attire moins.

Et puis je préfère un bol de soupe à un gâteau.


5. Du rififi dans la cuisine : la recette, l'ingrédient, le jour où tout a basculé ;)

Le jour où j'ai invité ma meilleure amie au lycée et que j'ai décidé de faire une recette trouvée dans le programme TV à savoir des galettes de pommes et poulet aux épices.

Je crois que c'est la 1ère fois que je cuisinais pour quelqu'un. J'ai aimé ça et aujourd'hui, je cuisine au moins 1h30 chaque jour.


6. Bloguer, c'est..?

Partager!

Et depuis quelque temps, ça prend de plus en plus de place dans ma vie. :-)


7. Vos envies du moment ?

J'ai envie de m'essayer aux soupes du monde pour continuer dans ma passion "soupière".

Réunir la crème de marron et le thé matcha dans un dessert à tomber.

Trouver un moyen de manger des endives cuites sans qu'elles soient amères.


8. Vos envies non-culinaires du moment ?

Aller en voyage en Iran...mais c'est un peu culinaire quand-même car je suis très intéressé par la cuisine de cette région du monde.

Faire de la soupe ma passion à part entière...mais je triche, c'est encore culinaire...

En fait la cuisine occupe presque toutes mes pensées.


9. Votre cuisinier-doudou ?

Sans hésitation Dorian. J'adore son blog, ses recettes, son humour, son écriture aussi. Et après l'avoir rencontré j'avoue que je suis encore plus fan!


10. Un vin préféré ?

Euh... la bière!

Je ne suis pas très amateur de vin...


11. Ce soir, on dîne avec qui ?

Avec Mr R... ma moitié, ma muse aussi parfois, mon cobaye souvent (notamment ce soir avec une nouvelle recette de risotto)


11 trucs que vous avez toujours voulu savoir sur moi :


1- J'adore le chou-fleur (et j'assume...et aussi les choux de Bruxelles rôtis)

2- Je vais nager entre 3 et 4 fois par semaine (c'est pour ça que je ne grossis pas malgré toutes mes recettes)

3- Je déteste la ciboulette, le persil et l'estragon.

4- Ne me parlez pas de pot-au-feu ni de boeuf bourguignon si vous voulez que nous soyons amis.

5- Je suis un grand buveur de thé...au moins 7 à 8 tasses par jour.

6- Je suis acheteur compulsif de livres de cuisine (et la bibliothèque devient trop petite)

7- Je fais mourir toutes les plantes sauf les orchidées.

8- Je feuillette toujours un livre de cuisine avant de me coucher.

9- Je cuisine en musique. Car si la musique adoucit les moeurs, elle aide aussi à réussir les plats.

10- J'ai eu des angoisses culinaires comme la mayonnaise, la charlotte aux fraises, la pâte à choux, la poche à douille. Il m'en reste encore quelques unes (la crème brûlée, les macarons...)

11- Je prépare un CAP cuisine pour peut-être me lancer un jour dans autre chose.


Bon bah c'est pas tout ça mais j'ai faim, moi. Et le risotto à la patate douce n'attend pas...

Et vous c'est quoi ce soir?


À mon tour je choisis,

Cook A Life! by Maeva

Keskonmangemaman?

Lakiwizine

Diet & délices

La cuisine de Wattoote


Et voici mes questions:

1- Obélix lui c'est dans la potion magique, et vous?

2- Les épices avec délice...mais laquelle préférez-vous?

3- Votre recette fétiche?

4- Vous êtes plutôt chocolat noir ou chocolat au lait?

5- Cauchemar en cuisine: votre pire ratage?

6- La soupe dans votre cuisine c'est: un peu, beaucoup, à la folie, passionnément ou pas du tout?

7- Comment est né votre blog?

8- Un dîner presque parfait:Demain, vous venez dîner chez moi. Je vous prépare quoi?

9- L'ustensile dont vous ne pouvez vous passer et que vous emporteriez même sur la fameuse île déserte?

10- Votre livre de cuisine préféré?

11- La cuisine du monde qui vous fait saliver?


Voici les règles du jeu :

Vous êtes nominés mais y a rien en jeu ni aucune obligation de participer.


C'est plutôt sympa à faire et ça permet de savoir qui se cache derrière les blogs que vous aimez.

Vous avez juste à répondre à mes questions et à poster le tout sur votre page.

lundi 1 février 2016

Mes moelleux à la crème de marron (et un soupçon de chocolat)

Lors d'un de mes derniers ateliers de cuisine avec mes élèves, une maman est venue nous aider et elle n'est pas arrivée les mains vides...C'est les bras chargés de crème de marron qu'elle a fait son entrée dans la classe pour préparer un gâteau dont elle avait le secret.
À la fin de la séance, elle m'a laissé le pot commencé...Et je me suis aussitôt vu en train de préparer une recette...La crème de marron ça me renvoie toujours à mon enfance. C'était un des goûters typiques de la garderie. À l'époque je n'aimais pas ça...Et puis j'ai découvert le Marronsui's et je suis tombé tel Obélix dans les pots de crème de marron.

Hier j'ai soudain repensé à ce pot qui dormait dans mon frigo et j'ai cherché dans mes archives pour voir si j'avais quelque chose. C'est finalement sur le site Cooking-ez.com que j'ai trouvé cette recette par hasard.
Ces petits  moelleux portent bien leur nom et ils sont parfaits pour un petit goûter.

La maman ayant été très généreuse, elle m'a aussi offert un pot de 1kg...Je sens qu'Obélix se réveille. Il va falloir que je trouve quoi en faire car la cuillère me démange. J'ai déjà de idées et je sens le matcha va repointer le bout de son nez.

Préparation: 10 minutes

Cuisson: 15 minutes pour des mini, 25 pour des grands

Votre meilleur(e) amie pour la recette: une maman qui vous offre un pot de crème de marron ou à défaut votre supermarché

Ingrédients pour 6 gros moelleux et 10 minis (ou 10 gros et 24 minis)

- 310 g de crème de marron (c'est ce qu'il restait dans le pot, je n'allais pas chipoter pour 10 g)
- 65 g de chocolat noir (j'ai été un peu plus généreux...chocolat à 70% pour moi)
- 30 g de farine
- 50 g de beurre
- 2 oeufs

Faites préchauffer votre four à 180ºC.

Dans un saladier, mélangez la crème de marron et les oeufs jusqu'à ce que le tout soit homogène.

Ajoutez la farine et mélangez juste ce qu'il faut pour l'incorporer.

Faites fondre le beurre et le chocolat au bain-marie, puis ajoutez-les dans le saladier. Mélangez.

Répartissez la pâte dans des moules à muffins. C'est mieux s'ils sont en silicone car ils seront plus faciles à démouler (sinon chemisez-les de caissettes en papier).

Enfournez et laissez cuire 15 minutes pour les minis et 25 minutes pour les grands.
Vérifiez s'ils sont cuits avec une baguette en bois: enfoncez-la au centre d'un moelleux. Si elle ressort sèche c'est cuit, sinon prolongez la cuisson.

À la sortie de four, laissez refroidir quelques minutes puis démoulez sur une grille.
Je les ai mangés froids mais vous pouvez aussi les avaler tièdes!


dimanche 31 janvier 2016

Ma confiture de kumquats (recette obsessionnelle)

Ma dernière obsession culinaire: trouver des kumquats pour faire des confitures.

Les kumquats ce sont ces petits agrumes de forme ovale, orange.

Une envie de kumquats en souvenir de ceux trouvés à Marrakech l'année dernière et de ceux achetés avec Mme T vers Perpignan.

C'est donc confiant que j'ai entrepris ma recherche de kumquats...Et bien elle s'est révélée bien plus compliquée que je ne le pensais. Sur les marchés... introuvables! À la boquería qui est LE marché où on trouve de tout...20 € le kg!! Euh non merci!
Je commençais à me dire que j'allais devoir renoncer à mon idée. Mais en même temps pas envie de baisser les bras.
C'est finalement sur mon vélo (comme souvent), que j'ai eu un flash : une boutique bio dans laquelle je vais de temps en temps. Effectivement,c'est là que je les ai trouvés.
Ma recette était sauvée! Elle m'aura fait faire quelque km!!
L'obsession a parfois du bon.

Et quelques jours plus tard, en cherchant du kale, c'est par hasard que j'ai trouvé une autre boutique qui vendait des kumquats encore moins chers!
Je vais devenir incollable sur les endroits kumquatiers (et Kaliers!) de Barcelone!

Préparation: 1heure

Cuisson: 30 + 20 minutes

Vos meilleurs amis pour cette recette: du temps, de la patience et un thermomètre de cuisine

Ingrédients pour 4 pots:

- 1kg de kumquats
- 850 g de sucre
- 25 cl d'eau
- 1 morceau de gingembre (environ 2 cm)
- 1 citron

Stérilisez vos pots et couvercles. Pour cela, placez-les dans une marmite. Couvrez d'eau. Portez à ébullition et laissez bouillir pendant 15 minutes. Sortez le tout avec une pince. Laissez égoutter retournés sur un torchon propre.

Lavez les kumquats. Séchez-les et armez-vous de patience car maintenant il vous faut les couper en fines rondelles et surtout enlever les pépins. C'est ce qui prend du temps et nécessite une certaine dose de patience.

Une fois l'épreuve de la découpe terminée,  placez-les dans une cocotte. Couvrez d'eau. Portez le tout à ébullition et laissez bouillir pendant 20 minutes environ.
Égouttez bien.

Placez le sucre dans la cocotte (après l'avoir rincée et séchée). Ajoutez l'eau. Portez à ébullition sur feu modéré. Le sucre doit fondre. Mélangez avec une cuillère en bois. Surveillez la température du sirop, il doit arriver à 110ºC. Écumez si nécessaire.

Pelez le gingembre et hachez-le avec un grand couteau.

Quand le sirop est à la bonne température, ajoutez les kumquats et le gingembre. Mélangez.

Faites cuire à feu assez vif. Vérifiez la cuisson.
-Soit avec votre thermomètre: lorsqu'il affiche 105ºC et votre confiture est prête
-Soit avec le test de l'assiette froide : placez une petite assiette au congel 10 minutes avant de faire cuire la confiture. Versez une goutte de  confiture sur l'assiette à la sortie du froid, si la goutte se fige rapidement, c'est cuit. Si, au contraire, elle coule très vite, ce n'est pas cuit et il faut alors poursuivre la cuisson quelques instants.

Dès que la confiture est cuite, versez-la avec une louche dans les pots. Placez les couvercles et retournez les pots aussitôt. Laissez refroidir complètement avant de les ranger dans vos placards.

vendredi 29 janvier 2016

Mes linguine aux pois chiches (recette lendemain de fête!)

Y a des jours comme ça où on va boire un thé avec une copine et sans comprendre comment on rentre à 3h du matin un peu alcoolisé...
Un pur moment de vie comme je les aime à Barcelone!
Ce que j'aime moins c'est le réveil où le nombre de verres avalés se rappelle à moi...et c'est la tête à l'envers que j'ai émergé péniblement du lit.
Ces jours-là, il me faut une recette qui tienne au corps.

C'est comme ça que j'ai eu cette idée de recette de pâtes car quoi de mieux que des pâtes pour se remettre la tête et le ventre à l'endroit?

Une recette improvisée avec ce que le frigo et le placard m'ont donné.
Merci à eux!


Préparation: 20 minutes

Cuisson: 10 + 12 minutes

Ingrédients pour 2 personnes :

- 150 g de linguine
- 200 g de pois chiches (poids égoutté)
- 100 g de tomates cerises
- 1 gousse d'ail
- 1 cuillère à café d'origan séché
- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
- quelques feuilles de basilic
- sel, poivre

Égouttez et rincez bien les pois chiches. Laissez-les ensuite s'égoutter pour ôter tout le liquide.

Pelez et hachez la gousse d'ail.

Rincez et séchez les tomates cerises puis coupez-les en deux.

Faites chauffer l'huile d'olive dans une poêle. Quand elle est chaude, ajoutez les pois chiches et faites-les frire sur feu assez fort, pendant 7 à 8 minutes ou jusqu'à ce qu'ils soient dorés. Ajoutez alors l'ail et poursuivez la cuisson 2 minutes. Saupoudrez d'origan.  Salez et poivrez.
Si en cours de cuisson, les pois chiches se colorent trop vite, versez un petit peu d'eau pour ralentir la coloration.
Réservez.

Faites cuire les pâtes dans un grand volume d'eau bouillante salée. Quelques minutes avant la fin de la cuisson, remettez les pois chiches sur le feu pour les réchauffer.

Quand les pâtes sont cuites, égouttez-les et ajoutez un filet d'huile d'olive sur les pâtes. Mélangez et versez-les vite dans la poêle. Mélangez intimement sur feu feu doux. Ajoutez les tomates cerises.

Servez aussitôt.
Parsemez les assiettes de feuilles de basilic et de parmesan fraîchement râpé.


jeudi 28 janvier 2016

Ma soupe aux épinards (version 2.0 Pour participer au défi cuisine Soupes et Veloutés)

Suite à mes tergiversations du week end sur quoi faire avec mes légumes dormant dans mon frigo, j'avais fini par délaisser les épinards au profit des carottes et des panais pour préparer un délicieux Gratin de légumes au curry.

Pour éviter d'avoir à subir les foudres des épinards (ces petites feuilles avec l'air de rien sont très rancunières!), j'ai eu quand même envie de leur faire un sort.

C'est tout naturellement que j'ai pensé à faire une soupe. Que voulez-vous que j'y fasse, si je pense toujours à en préparer une, à n'importe quel moment, et j'allais dire avec n'importe quoi?




Donc aujourd'hui c'est soupe au menu! Et en plus avec cette recette je participe au défi cuisine organisé par le site Recettes.de.

J'espère que ma création trouvera des amateurs!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 30 minutes

Ingrédients pour 6 personnes:

- 2 panais moyens
- 4 carottes pas trop grosses
- 1 pomme de terre moyenne
- 600 g d'épinards frais
- 1 oignon
- 20 g de beurre
- 1 cuillère à soupe d'huile de coco
- 1 cuillère à café de curry
- 1 cuillère à café de curcuma
- gros sel
- poivre

Pelez, rincez et coupez les carottes et les panais en rondelles.

Épluchez la pomme de terre, rincez-la et détaillez-la en morceaux.

Lavez bien les épinards dans plusieurs bains d'eau froide pour éliminer toutes les impuretés.

Pelez l'oignon et coupez-le en morceaux.

Faites chauffer l'huile de coco dans une cocotte. Ajoutez l'oignon et faites-le revenir sur feu moyen pendant 5 minutes. Ajoutez les épices et mélangez bien.

Ajoutez les carottes, les panais et les pommes de terre. Faites revenir 5 minutes supplémentaires.

Recouvrez les légumes d'eau. Ajoutez du gros sel et portez à ébullition.

Dès que l'eau bout, ajoutez les épinards.

Laissez cuire 20 minutes environ ou jusqu'à ce que les carottes et panais soient tendres.

Prélevez une partie du liquide de cuisson.
Mixez la soupe avec votre mixeur plongeant. Versez du bouillon tout en mixant si vous trouvez votre soupe trop épaisse.

Ajoutez le beurre et mixez encore pour l'incorporer.
Goûtez et rectifiez éventuellement l'assaisonnement.



lundi 25 janvier 2016

Mon gratin de légumes au curry

La recette d'aujourd'hui est un peu passée par toutes les couleurs de l'arc-en-ciel avant de voir le jour.

J'avais une envie de légumes mais sans savoir comment les cuisiner. J'ai pensé à tout et son contraire. Mais rien ne me tentait vraiment. Et puis l'idée de faire un curry est arrivé. Mais en vérifiant dans mes archives, je me suis rendu compte que j'avais déjà posté une recette sur le même thème.
Pas envie de me répéter.

J'avais des épinards, des pois chiches, des carottes, des panais, des pommes de terre...mais pas d'idées précises.

Je m'voyais déjà ...non pas en haut de l'affiche mais devant mon plat avec des légumes et du lait de coco.

Et puis c'est en nageant que j'ai eu la révélation (ça change, d'habitude c'est sur mon vélo!). Je me suis dit qu'un gratin serait une bonne base de recette. J'ai gardé l'idée du curry, du lait de coco. Après comme souvent lors de mes moments de création culinaire, les idées me viennent au fur et à mesure.

J'espère que les pois chiches et les épinards ne m'en voudront pas de les avoir laissés sur le carreau... Je me rattraperai bientôt avec eux!

Préparation: 30 minutes

Votre meilleure amie pour la recette: la mandoline

Cuisson: 1h

Ingrédients pour 6 personnes:

- 800 g de panais
- 800 g de carottes
- 1 grosse pomme de terre
- 40 cl de lait de coco
- 3 cuillères à café de curcuma
- 3 cuillères à café de curry en poudre
- 10 brins de coriandre
- 3 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 1 gousse d'ail
- sel, poivre

Faites préchauffer le four à 200ºC.

Pelez les carottes, panais et la pomme de terre. Séchez-les ensuite dans un torchon propre.


Lavez, séchez et effeuillez la coriandre.

Pelez la gousse d'ail. Frottez-en le fond d'un plat à gratin rectangulaire pas trop grand.

Détaillez les panais en fines rondelles avec la mandoline. Placez-les dans un saladier. Ajoutez 1 cuillère à café de curry et 1 de curcuma. Versez 1 cuillère à soupe d'huile. Salez et poivrez. Mélangez intimement.
Placez ensuite les panais dans le plat à gratin.
Parsemez de feuilles de coriandre.

Procédez de même pour les carottes:
- mandoline
- ajout du curry et du curcuma
- huile, sel, poivre
Déposez les carottes sur les panais. Parsemez de coriandre.

Idem avec la pomme de terre sans parsemer de coriandre (elle risquerait de brûler)

Pour finir, versez le lait de coco sur toute la surface.

Enfournez et laissez cuire 1 heure. Si le plat colore trop vite, baissez la température à 180ºC.

Les légumes doivent être bien tendres, pour vérifier, enfoncez une baguette en bois au centre. Elle ne doit pas rencontrer de résistance.

Ce plat de légumes peut se suffire à lui-même ou accompagner un rôti, un poulet...




dimanche 24 janvier 2016

Ma salade de lentilles beluga (souvenir culinaire de New York nº3)

Aujourd'hui, je me suis replongé dans mes souvenirs new yorkais... Les vacances me semblent déjà loin et pourtant cela fait seulement deux semaines que je suis rentré. Mais mon rythme est tellement intense que le temps semble plus long.

Voici une salade que j'ai goûtée au Café Gitane à NYC. Une sorte de café/restaurant très sympa dans un quartier vraiment cool.

J'avais déjà pris cette salade lors d'un voyage précédent dans la BigApple. Une salade complète, saine et jolie à regarder.
Une salade qu'on a envie de déguster même au coeur de l'hiver.

Allez bouclez vos ceintures, je vous emmène aux USA.

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 25 minutes

Ingrédients pour 2 personnes:

- 100 g de lentilles beluga
- 50 g de roquette
- 1 demi avocat
- 8 tomates cerises
- 6 noix
- 2 cuillères à soupe de cranberries séchées
- 4 tranches de fromage de chèvre en bûche
- 100 g de saumon (ou truite) fumé
- 1 échalote
- sel, poivre
- 3 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique
- 1 cuillère à café de moutarde

Faites cuire les lentilles dans une casserole. Départ de la cuisson à l'eau froide. Laissez cuire 25 minutes dès que l'eau bout. Ne salez surtout pas l'eau. Quand les lentilles sont cuites mais encore un peu fermes sous la dent, égouttez-les et rafraîchissez-les sous un filet d'eau froide. Égouttez à nouveau. 
Réservez.

Coupez le fromage de chèvre en petits morceaux.

Lavez les tomates et coupez-les en deux.

Hachez les noix grossièrement.

Détaillez le saumon en lanières.

Pelez et hachez l'échalote.

Pelez l'avocat et coupez sa chair en dés.

Dans un bol, mélangez l'huile, le vinaigre balsamique et la moutarde. Salez et poivrez.

Dans un saladier, mélangez les lentilles refroidies, les cranberries, les noix et l'échalote. Salez et poivrez.

Répartissez la roquette dans des assiettes creuses.

Déposez des lentilles par dessus.

Ajoutez ensuite les tomates cerises, les dés d'avocat, les morceaux de chèvre. Déposez des lanières de saumon. 

Arrosez de sauce au moment de servir.