samedi 15 août 2015

Pesto à la roquette

Une dernière recette avant quelques jours puisque demain je ferme les portes de Ma cuisine à moi pour un nouveau voyage culinaire (j'espère vous rapporter plein de nouvelles recettes).

Une dernière donc un peu avec ce qui traînait dans le frigo...C'est donc par hasard que j'ai fait ce pesto.

Au départ, je voulais préparer une salade de pâtes pour un pique-nique à la plage... mais c'était sans compter sur la météo qui a décidé de transformer cette journée en avant goût de l'automne.

J'ai donc bifurqué sur une recette de pesto pour accompagner quelques pâtes. Un pesto avec une belle couleur, pour illuminer l'assiette de cette si grise journée.

Préparation: 10 minutes

Ingrédients pour 2 personnes:

- 80 g de roquette
- 50 g de parmesan
- 1 grosse poignée de noix de cajou (c'est tout ce que j'avais en stock)
- huile d'olive
- sel, poivre
- 1 gousse d'ail (que je ne mets pas pour cause d'intolérance mais si vous aimez, faites-vous plaisir)

Faites griller les noix de cajou quelques minutes à la poêle sans matière grasse. Attendez qu'elles se colorent avant de les retirer du feu. Laissez refroidir.

Coupez le parmesan en petits morceaux.

Placez les noix de cajou, le parmesan, la roquette, l'ail (si vous en mettez) dans le bol de votre mixeur. Commencez à mixer puis versez l'huile d'olive en filet tout en mixant. La quantité d'huile dépend de la consistance que vous souhaitez obtenir.

Salez très légèrement et poivrez à votre goût.

Voilà c'est prêt!

Je vous retrouverai à partir du samedi 29 août!
À très bientôt!

Cookies très gourmands (recette Dorianienne)

Il est des jours comme ça et où dès le saut du lit on sent qu'on va avoir besoin de réconfort.
Aujourd'hui, est une de ces journées car la météo a décidé de nous faire faire un saut dans le temps pour nous emmener directement au mois de novembre. Le ciel est si bas qu'on pourrait le toucher rien qu'en levant le bras et la pluie nous a déjà rendu visite.

J'ai trouvé cette recette l'autre soir sur le merveilleux blog de Dorian (mon blogueur préféré). , j'avais juste envie de lécher l'écran en espérant pouvoir goûter à ces cookies malgré la distance. Mais c'était peine perdue...

Il ne me restait plus qu'une solution: les faire. Mais il était 22h passées, plus vraiment l'heure de se lancer dans cette recette (même si j'ai déjà préparé des cookies à une heure beaucoup plus tardive cf Cookies au thé vert et pépites de chocolat au lait)

C'est la météo qui m'a donné l'envie de ces cookies...Mais aujourd'hui, 15 août, les magasins sont fermés... J'ai donc adapté la recette à ce que j'avais dans les placards, j'espère que le maître ne m'en voudra pas des écarts que j'ai faits...

Ces cookies sont réconfortants car très riches en chocolat. À l'heure qu'il est  j'aime presque  la pluie qui menace de retomber, tant j'ai la bouche pleine de gourmandise!

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 12 à 15 minutes

Repos : 30 minutes

Ingrédients pour 15 cookies environ:

- 210 g de chocolat
- 60 g de beurre demi-sel
- 210 g de farine
- 1/2 cuillère à café de levure chimique
- 370 g de lait concentré sucré
- 40 g de chocolat blanc (Dorian en met 60 g mais je n'en avais pas plus...je fais vraiment les fonds de tiroirs)
- 120 g de cacahuètes enrobées de chocolat (Dorian a utilisé des Maltesers...mais pas pu en trouver en jour férié)
- 35 g de pralin

Faites fondre le chocolat noir et le beurre au bain Marie. Lissez avec une spatule.

Versez dans un saladier. Ajoutez le lait concentré. mélangez bien avec un fouet.

Ajoutez la farine, la levure, le pralin. Mélangez puis placez le saladier au frigo.

Faites préchauffer votre four.

Pendant ce temps, hachez le chocolat blanc et les cacahuètes avec un bon couteau. Hachez grossièrement pour qu'il reste des morceaux.

Sortez le saladier du frigo et ajoutez le chocolat blanc et les cacahuètes dans la pâte. Incorporez-les avec un spatule et replacez le tout au frais. Laissez reposer 30 minutes environ.

Prélevez la pâte avec une cuillère à soupe. Déposez les tas (environ de 70 g) sur la plaque recouverte de papier sulfurisé.




Enfournez et laissez cuire entre 12 (pour des cookies ultra moelleux) et 15 minutes (pour des cookies plus croustillants).

Laissez-les refroidir sur une grille à la sortie du four.

Dorian, a ensuite fait fondre du chocolat au lait qu'il a fait couler sur ces cookies avec quelques brisures de Maltesers...pas de chocolat au lait dans mon placard, donc j'ai laissé les miens tout nus...
Maudite idée de faire ces merveilles un jour férié!!
Je sens que je vais encore avoir besoin de réconfort moi...

vendredi 14 août 2015

Confiture de pastèque (sans prune, promis, juré!)

Encore une recette de confiture... Mais celle-ci, contrairement aux autres, a une histoire. Il y a quelques années une dame qui venait à l'école lire des histoires à mes élèves (une grande cuisinière au passage), m'a offert un jour un pot de confiture de pastèque. Mr R (qui pourtant n'aime pas la confiture) a mis le nez dedans sans pouvoir l'en sortir tellement il a aimé. Et depuis il me réclamait souvent de la confiture de pastèque. Je n'ai plus de contact avec cette dame mais cet été j'ai trouvé un livre sur les confitures. En l'ouvrant je suis tombé sur la recette de la confiture de pastèque...Je ne pouvais plus reculer.






Je me suis donc mis en tête d'essayer cette recette dès que possible. Le moment est arrivé la semaine dernière à la veille d'un week end en France. J'avais acheté la pastèque en pensant faire la confiture avant de partir. Arrivé au vendredi soir, je me suis que c'était NOW or NEVER et c'est donc ainsi que je me suis retrouvé à mettre ma confiture en pots à 1h du matin. J'aime bien faire des recettes à des heures indues...

Encore une fois, une recette riche en couleur et sans prune comme je l'avais promis après ma dernière recette de Confiture de prunes et poires!

Bien sûr vous pouvez la faire à un autre moment que la nuit, elle n'en sera pas moins bonne!

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 1h15

Ingrédients pour 4 pots:

- 1,7 kg de pastèque (au final il vous restera à peu près 1kg)
- 2 citrons bio
- 1 kg de sucre
- 25 cl de pur jus de pomme (bio ou maison de préférence)

Première étape, pas la plus sympa je l'avoue: ôtage de pépins...Soyez patients car il en reste toujours un qu'on n'a pas vu...Il faut les enlever car c'est moyen d'en trouver un sous la dent au moment où on croque dans sa tartine... Enlevez la peau aussi tant que vous y êtes.

Coupez la chair en petits cubes.

Lavez et séchez les citrons puis coupez-les en fines rondelles puis chacune en deux ou 3 morceaux.

Placez la pastèque, les morceaux de citrons, le sucre et le jus de pomme dans un saladier en verre. Couvrez d'un film alimentaire et laissez reposer pendant 2 à 3 heures.

Pendant ce temps, lavez et stérilisez les pots et les couvercles pendant 20 minutes dans une marmite d'eau bouillante. Videz-les et retournez-les sur un torchon propre. Laissez-les s'égoutter.

Versez le contenu du saladier dans une bassine à confiture en cuivre (à défaut une grande cocote à fond épais ça le fait aussi). Portez doucement à ébullition. Écumez la mousse qui se forme en surface.

Faites cuire à feu doux pendant 1h15 en remuant souvent. Pour vérifier la cuisson de la confiture, je vous recommande le test de l'assiette froide: placez une assiette au congél. Faites couler une goutte de confiture dessus, si elle se fige rapidement, c'est cuit; si elle coule vite, il faut poursuivre la cuisson. Cette confiture est longue à cuire. Encore une fois, soyez patients. Je n'ai pas mis les morceaux de citrons dans les pots, vous pouvez bien sûr les y laisser. J'ai mixé ma confiture pour avoir un mélange bien homogène sans morceaux. Vous pouvez ne pas mixer.

Dès que la confiture est cuite, versez-la dans les pots. Mettez les couvercles et retournez les pots aussitôt et laissez-les refroidir complètement dans cette position avant de les ranger dans vos placards.

Cette confiture est assez liquide...pas de panique c'est normal car la pastèque est constituée en majorité d'eau et possède peu de pectine naturelle (d'où la présence des citron et jus de pomme).

Il me reste encore quelques pots vides dans le placard, quelle confiture vais-je donc pouvoir faire??

jeudi 13 août 2015

Coulis de tomate

Un de mes bonheurs de l'été depuis trois ou quatre ans, c'est de préparer des tonnes de sauce tomate à garder en conserve en prévision de l'hiver (c'est mon côté fourmi je crois). J'adore faire ces petites réserves, je pense aux recettes que je ferai avec pendant les mois où il faut oublier les tomates fraîches.

J'avais cuisiné une sauce tomate juste avant mon départ en vacances en juillet ( que je dois retrouver dans mes grimoires d'ailleurs pour pouvoir la partager avec vous). Aujourd'hui, je récidive avec une toute nouvelle recette! Un coulis de tomate qui a mijoté longuement et que vous pourrez utiliser pour accompagner quelques pâtes, ou dans des lasagnes ou... à vous de voir ce que vous voulez en faire.

Une chose est sûre, ce coulis est vraiment sublime et le temps passé à le faire est mérité...Après l'avoir goûté, vous renoncerez ( je l'espère) aux versions industrielles qui contiennent des trucs et  des machins pas très clairs.

Préparation: 40 minutes

Cuisson: 2h

Stérilisation: 1h

Ingrédients pour 6 pots:

- 3 kg de tomates bien mûres
- 3 oignons
- 3 gousses d'ail
- un demi bouquet de coriandre
- 1 cuillère à café de cumin en poudre
- 25 cl d'huile d'olive
- 3 branches de thym frais
- 3 branches de romarin frais
- sel, poivre

Avant de commencer, lavez et rincez bien vos pots et couvercles. Placez-les ensuite dans une grande marmite. Couvrez d'eau. Portez à ébullition et laissez bouillir pendant 20 minutes. Sortez-les de l'eau et laissez-les sécher retournés sur un torchon (propre bien-sûr).

Pelez et hachez grossièrement les oignons et les gousses d'ail. Réservez.

Pelez les tomates. Pour cela deux options:
1ère: passez-les rapidement dans une marmite d'eau bouillante puis dans un saladier d'eau froide, la peau se retire facilement
2nde: investissez dans un éplucheur de tomates (qui vous servira aussi pour les poivrons)

Coupez les tomates en quartiers et épépinez-les.

Lavez, séchez la coriandre. Ensuite effeuillez-la et passez-la rapidement au mixeur.

Effeuillez le thym.

Faites revenir les oignons pendant 5 minutes avec une cuillère à soupe d'huile sur feu moyen. Remuez constamment pour leur éviter de se colorer.

Ajoutez les tomates. Mélangez bien.

Ajoutez la coriandre, le cumin, l'ail, le thym, le romarin et l'huile restante. Salez et poivrez généreusement. Mélangez bien. Baissez un peu le feu, le tout doit mijoter doucement. Comptez environ deux heures. On cherche à ce que le coulis réduise presque de moitié.

Remuez régulièrement en cours de cuisson. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement. Si votre coulis vous semble un peu acide ajoutez un cuillère à soupe de sucre en poudre (ou plus selon votre goût).

Quand le tout a bien réduit, ôtez les branches de romarin.

Mixez plus ou moins le coulis en fonction de la consistance désirée.

Versez le coulis dans les pots avec une louche.

Refermez aussitôt les couvercles.

Placez les pots dans une grande marmite, couvrez-les d'eau. Placez un chiffon entre eux pour éviter
qu'ils ne s'entrechoquent trop. Portez à ébullition et laissez stériliser pendant 1h en surveillant le niveau d'eau: elle doit toujours couvrir les pots, sinon ajoutez un peu d'eau bouillante. Au bout de ce temps, laissez les refroidir complètement dans la marmite. Quand ils sont refroidis, sortez-les, séchez-les et placez-les dans votre placard.

Maintenant, il ne vous reste plus qu'à attendre que le froid revienne!


mercredi 12 août 2015

Aubergines panées (nouvelle version)

Aujourd'hui, le soleil joue à cache cache avec les nuages et la pluie pointe le bout de son nez... Ça repose après des semaines de grande chaleur.

Après mon après-midi cuisine d'hier, j'ai envie de simplicité et de rapidité pour mon déjeuner. C'est l'aubergine qui m'inspire. L'aubergine que j'aime vraiment beaucoup et que j'ai souvent mise à l'honneur dans mes recettes (notamment avec mes Fajitas aux aubergines)

Ma 1ère recette d'Aubergines panées était un peu plus élaborée. Pour ce nouvel essai, j'ai juste envie de ne pas passer trop de temps devant le feu.




Une recette vraiment délicieuse et idéale pour un déjeuner rapide!

Préparation: 10 minutes

Cuisson: 10 minutes

Ingrédients pour 2 personnes:

- 1 aubergine moyenne
- 2 cuillères à soupe de farine
- 1 oeuf
- 4 branches de thym frais
- sel, poivre
- huile de tournesol ou d'olive

Lavez et séchez l'aubergine. Ôtez l'extrémité puis détaillez le reste en fines tranches.

Battez l'oeuf dans une assiette creuse. Salez et poivrez.

Placez la farine dans une autre assiette creuse. Ajoutez le thym effeuillé. Mélangez.

Passez les tranches d'aubergine dans l'oeuf puis dans la farine en secouant un peu pour en faire tomber l'excédent.

Faites chauffer de l'huile (environ 3 mm) dans une grande poêle. Quand elle est bien chaude, déposez les tranches d'aubergine et laissez-les cuire environ 1 minute de chaque côté. Retournez-les avec une spatule. L'aubergine doit être tendre.

Placez les tranches cuites sur une assiette recouverte de papier absorbant.

Placez-les ensuite sur un plat de service, salez légèrement.

Servez sans attendre avec un coulis de tomate maison (j'ai une super recette pour vous...je vous la donne demain!).

Ces aubergines panées peuvent être servies comme plat avec une petite salade verte ou alors comme accompagnement d'une viande grillée...


mardi 11 août 2015

Concombre glacé

Oups! Encore une fois, j'ai du mal à être très constant dans mon postage de recettes... Pas facile d'écrire quand on est à droite et à gauche et surtout quand on n'a pas forcément de connexion là où on est. Il faut que je me reprenne pour être à jour dans mon petit cahier (j'ai encore quelques recettes d'avance qui ne demandent qu'à sortir de leur prison de papier pour s'envoler sur la toile).

Après deux jours de farniente, je reviens vers vous.
Aujourd'hui, c'est une recette toute simple que je vous propose: une petite soupe glacée au concombre que j'ai trouvée dans le magazine 180º. Une petite soupe pour un apéritif léger et frais!




Cette soupe glacée, après celle aux aubergines, me confirme ce que je dis depuis longtemps, à savoir que la soupe est vraiment mon plat préféré!

Un seul impératif pour préparer cette recette: aimer le concombre bien sûr!

Préparation: 5 minutes

Repos: 1 heure

Ingrédients pour 4 à 6 verrines :

- 1 concombre
- 2 cuillères à soupe de miel de thym
- 2 branches de thym frais
- 1,5 cuillères à soupe d'huile d'olive
- sel, poivre

Lavez et épluchez le concombre.

Ouvrez-le en deux dans le sens de la longueur et raclez le centre pour enlever tous les pépins.

Coupez la chair en tronçons. Placez--les dans dans un saladier.

Lavez et séchez le thym puis ajoutez-le effeuillé avec le miel et l'huile.





Mixez finement.

Salez et poivrez. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement.

Versez dans une carafe et laissez reposer au frigo pendant 1 heure au moins.

Voilà c'est tout!
Une recette vraiment simple et rapide, parfaite pour les vacances!



samedi 8 août 2015

Soupe glacée aux aubergines

Un autre souvenir rapporté de mon week end à Périgueux, même si cette fois j'ai "piqué" la recette...Avec le consentement de la cuisinière bien-sûr!

L'aubergine est en fête depuis quelques semaines maintenant. C'est un des bonheurs de l'été! Elle fait partie de mes légumes préférés.

J'avais déjà vu une recette de soupe froide d'aubergines mais sans oser la faire, me disant toujours que j'aimerais bien la goûter, me persuadant que je me lancerais bien un jour. Mais année après année la soupe est restée dans son livre.

Et puis la semaine dernière, j'ai goûté la fameuse soupe! C'était pour un apéritif, dans des petites verrines. Une soupe onctueuse et fraîche.

Aussitôt goûtée, je me suis dit que ça y est c'est bon, le temps est venu de faire cette soupe!

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 30 minutes

Ingrédients pour 6 personnes:

- 3 aubergines moyennes
- 2 gousses d'ail
- 1 branche de romarin
- 2 feuilles de laurier
- 2 cuillères à café rases de cumin en poudre
- 1 cube de bouillon de boeuf
- 1 boule de mozzarella
- 80 cl d'eau
- sel, poivre
- huile d'olive

Lavez et séchez les aubergines. Détaillez-en deux en cubes. Coupez la 3ème en petits dés.

Pelez et hachez les gousses d'ail.

Faites revenir les 2 aubergines avec 2 cuillères à soupe d'huile dans une cocotte en remuant constamment pendant 5 minutes. Ajoutez ensuite l'ail et le cumin. Poursuivez la cuisson 2 minutes. Salez légèrement et poivrez.

Versez l'eau ajoutez le romarin et le laurier. Portez à ébullition et laissez cuire 20 minutes.

Égouttez la mozzarella et coupez-la en morceaux.

Au bout des 20 minutes de cuisson, ajoutez la mozzarella dans la cocotte. Prolongez la cuisson de 5 minutes, le temps que le fromage fonde.

Ôtez le romarin et les feuilles de laurier.
Mixez finement avec un mixeur plongeant pendant 2 minutes pour avoir une soupe sans morceaux et onctueuse.

Laissez refroidir complètement avant de placer au frais jusqu'au moment de servir.

Faites revenir les dés de l'aubergine restante à la poêle avec 3 cuillères à soupe d'huile d'olive. Laissez cuire jusqu'à ce qu'ils soient bien tendres. Salez et poivrez.

Servez la soupe dans des petits bols, ou verres, et déposez quelques dés d'aubergine sur le dessus.

vendredi 7 août 2015

Confiture prunes et poires (dans l'armoire)

Et oui encore une recette de confitures... Ce n'est pas que je sois en train de devenir monomaniaque mais je crois que c'est ma nouvelle passion culinaire pour ces vacances. J'ai vraiment envie d'en faire plein car je trouve ça assez drôle et ça fait travailler un peu mon imagination quant aux fruits ou associations. Et puis quel bonheur de commencer la journée avec ses confitures à soi!!

Le week end dernier, petit tour en France du côté de Périgueux. Au détour d'un chemin, je suis tombé sur un prunier sauvage dont les branches ployaient sous le poids des fruits (des prunes assez petites et rouges, un peu acides). Je l'ai donc soulagé de quelques prunes en me disant que je pourrais en faire des confitures.

Lundi matin, sur le pont dès 8h, j'ouvre le frigo pour commencer la préparation des dites confitures quand je tombe sur une poire et là flash: et si j'en mettais aussi ? Et une touche de cannelle parce que j'ai envie!

La couleur de cette confiture est assez splendide...
Si vous n'avez pas l'intention de parcourir la France pour aller chercher ces petites prunes là où je les ai trouvées, prenez-en d'autres mais gardez l'idée de la couleur qui va égayer le petit déjeuner de la rentrée (donc pas de reine Claude ni ne prunes jaunes...désolé pour elles).

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 25 minutes environ

Repos: une nuit

Ingrédients pour 3 pots:

- 860 g de prunes rouges (sauvages si possible)
- 400 g de poires
- le jus de 1/2 citron
- 1 bâton de cannelle
- 2 pincées de cannelle en poudre
- 710 g de sucre

La veille:
Lavez bien les prunes et séchez-les sur un torchon propre. Coupez-les en deux. Ôtez les noyaux et coupez la chair en morceaux. Placez dans un saladier en verre.

Pelez les poires, ôtez les coeurs et coupez la chair en petits dés. Ajoutez-les aux prunes.

Ajoutez le jus de citron, le sucre, la cannelle en poudre et le bâton. Mélangez avec une cuillère en bois. Couvrez de film plastique, placez au frigo et laissez reposer toute la nuit.

Le lendemain:
Stérilisez les pots et couvercles: lavez-les et placez-les ensuite dans une grande marmite. Remplissez-la d'eau. Placez sur le feu, portez à ébullition et laissez bouillir 30 minutes. Sortez les pots et couvercles, retournez-les sur un torchon propre et laissez-les s'égoutter.

Placez une petite assiette au congélateur.

Versez les fruits et leur jus dans une grande casserole (ou mieux une marmite en cuivre). Placez sur feu assez fort. Écumez la mousse qui se forme à la surface.

Remuez de temps en temps pour aider à l'évaporation.

Laissez cuire la confiture à petits bouillons en surveillant régulièrement la cuisson : versez une goutte sur l'assiette tout juste sortie du congélateur. Si la goutte se fige très vite, c'est cuit! Si elle coule sans s'arrêter, prolongez la cuisson un petit peu.

Quand la confiture est prête, versez-la dans les pots stérilisés avec une louche (attention de ne pas vous brûler!) jusqu'à ras-bord. Placez les couvercles aussitôt. Retournez les pots pour faire le vide d'air. Laissez-les refroidir dans cette position jusqu'à ce qu'ils aient complètement refroidi. Rangez-les ensuite dans votre placard.

J'ai déjà l'idée de la prochaine confiture (sûrement pour ce soir)...et promis, il n'y aura pas de prunes!

jeudi 6 août 2015

Mon tian à moi (vaut mieux que deux tu l'auras)

Hier, pas de recette sur le blog car pas le temps, occupé que j'étais à apprendre à couper les légumes avec mon ami chef. Alors le plat d'aujourd'hui, est directement inspiré par la leçon d'hier.
Le tian, mot qui désigne aussi bien le plat lui même que l'ustensile, se fait à base de légumes d'été : tomates, courgettes, aubergines...

Je m'étais déjà essayé à la préparation de tians il y a quelques années...mais j'avais été déçu par le résultat car les légumes avaient rendu beaucoup d'eau. Ce n'était ni très esthétique ni très bon.

Hier, j'ai eu une vision: essayer de couper les légumes fins et aussi de les ranger différemment.
J'en ai passé du temps, mais je suis content du résultat.

Et j'en ai coupé des légumes pour le faire et ce n'est qu'un début...Je vais devenir coupeur de légumes professionnel!

Préparation: 45 minutes

Cuisson: 1h15

Ingrédients pour 4/6 personnes:

- 1/2 aubergine
- 1 courgette
- 3 petites pommes de terre
- 3 tomates pas trop grosses
- 1 oignon
- 1 gousse d'ail
- 10 feuilles de basilic
- 3 feuilles de laurier
- 1 cuillère à café de thym séché
- huile d'olive
- sel, poivre


Lavez et séchez les légumes.

Ôtez les extrémités de la courgette et de l'aubergine.

Ôtez lez coeurs de tomates.

Pelez l'oignon, l'ail et les pommes de terre.

Lavez et séchez les feuilles de basilic.

Hachez l'ail finement.

Coupez les légumes en fines rondelles ou tranches. Le but est d'essayer d'obtenir des morceaux de légumes à peu près de la même taille quitte à les recouper un peu.


Épépinez les tranches de tomates et placez-les entre des feuilles de papier absorbant pour enlever de l'humidité.

Faites préchauffer votre four à 180 en chaleur tournante.

Émincez l'oignon en fines rondelles et coupez chacune en deux.

Dans un plat à gratin, alternez les légumes (une rondelle de courgette, une de pomme de terre, un morceau d'aubergine, une rondelle de tomate, une d'oignon). Recommencez jusqu'à épuisement des ingrédients.

Intercalez les feuilles de basilic et de laurier.



Parsemez de thym et d'ail haché.

Salez et poivrez généreusement.

Arrosez d'un bon filet d'huile d'olive.

Enfournez et laissez cuire 1h15 environ (les pommes de terre doivent être moelleuses, pour vérifier, enfoncez une baguette en bois au centre d'une rondelle, elle ne doit pas rencontrer de résistance).

Surveillez la cuisson, si le plat s'assèche trop, versez un fond d'eau dans le plat et arrosez les légumes avec un peu plus d'huile d'olive.


Quand le tian est cuit, sortez-le du four et laissez-le refroidir un peu avant de le servir avec quelques grillades par exemple.


mardi 4 août 2015

Poulet mariné et grillé

Maintenant que je suis revenu dans la cuisine, la plaque et le four tournent à plein régime. C'est comme si après ne pas avoir cuisiné pendant deux semaines, ma tête ouvrait les vannes de l'inspiration. J'ai des idées tout le temps! Même la nuit. Je sens que les jours qui viennent ne vont pas me laisser tranquille. Les journées n'auront pas assez d'heures pour faire tout ce que je veux...

Hier, dans ma frénésie culinaire, j'ai préparé du poulet (base de notre alimentation...).
J'en ai posté des recettes de poulet! Et ce n'est pas fini!
Voici donc une idée que j'avais croisée sur Pinterest il y a quelques mois.



Hier au moment je la préparer, impossible de la retrouver même après des recherches approfondies. Qu'à cela ne tienne, je n'allais quand même pas céder devant ce si petit obstacle.

J'ai donc inventé ma version de ce poulet mariné. La 1ère fois, je l'avais fait cuire au four, mais vu les températures hier soir, j'ai opté pour mon grill en fonte (que vous pouvez remplacer par votre barbecue).

Avec cette recette, c'est le succès assuré d'un bon déjeuner ou dîner d'été!

Préparation: 10 minutes

Repos: 2 heures

Cuisson: 15 minutes

Ingrédients pour 2 personnes:

- 2 beaux blancs de poulet
- sel, poivre
- huile d'olive

Marinade:
- 1 cuillère à soupe de moutarde forte
- le jus d'un demi citron vert
- 1 cuillère à soupe de sauce soja
- 1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique
- 2 cuillères à café de miel d'acacia
- 1 gousse d'ail
- 1 cuillère à café d'origan séché
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive

Pelez et hachez l'ail

Dans un saladier, mélangez tous les ingrédients de la marinade avec un fouet.

Versez la marinade dans un sac congélation.

Placez les blancs de poulet dans le sac. Refermez-le. Secouez pour bien mélanger.

Placez au frigo et laissez reposer au moins deux heures.

Faites chauffer votre grill en fonte sur feu moyen. Versez deux cuillères à soupe d'huile. Quand elle est chaude, placez-y les blancs de poulet. Laissez cuire toujours sur feu moyen jusqu'à ce que la marque du grill apparaisse. Salez légèrement et poivrez. Retournez les blancs de poulet et laissez cuire de la même façon de l'autre côté. Pour la cuisson, je vous conseille vraiment de mettre le feu pas trop fort pour éviter que la viande ne cuise trop vite sur l'extérieur et pas assez à l'intérieur.

Servez les blancs de poulet coupés en tranches (comme un rôti) avec des pois mange-tout.